Jokari

Parti avec la mort d’un ami dans les bagages, j’ai traversé ces espaces d’un pas triste mais décidé de ne pas plier devant cette issue. Seul, j’ai pris le temps de comprendre que je suis fait de mes proches, que je serai toujours étranger ailleurs qu’aux environs des miens.

Carte Jokari

Images et sons de ce voyage de Séoul (Corée du sud) à New-Delhi (Inde)

3 réflexions sur “ Jokari ”

  1. J’ai regardé toutes ces photos superbes. Ton texte du début est très bon, très émouvant. Tu peux écrire « au mien » si tu veux, ça a du sens même au singulier, « aux miens » serait plus conforme à l’usage. A toi de voir. L-M.

    1. Quand je dis « au mien », je parle de mon environnement, c’est à dire des miens, bien sûr, mais aussi tous ces paysages et codes culturels que j’habite.

  2. Magnifique. Bouleversant. Je sens battre le cœur des choses, de toutes les choses dont tu as capté l’image. Les bêtes sont nobles, les humains sont vrais. Qui a dit que les objets n’ont pas d’âme ?

Laisser un commentaire